Covid-19 au Sud-Kivu :« évitons les fêtes, respectons les mesures édictées par les autorités et avec ça nous pouvons encore maîtriser la situation »; Cosmos Bishisha

La province du Sud-Kivu connait ce dernier temps une montée vertigineuse de cas de covid-19. À l’espace de deux jours, elle a enregistrée 15 cas confirmés de covid-19. D’après le ministre provincial de la santé Cosmos Bishisha, cette montée en flèche des cas confirmés de coronavirus est consécutive aux célébrations des festivités de nouvel an et des fêtes des mariages.

Covid-19 au Sud-Kivu :« évitons les fêtes,  respectons les mesures édictées par les autorités et avec ça nous pouvons encore maîtriser la situation »; Cosmos Bishisha
Cosmos Bishisha, ministre provincial de la santé du Sud-Kivu. Ph/ droits tiers

Dans une interview nous accordée ce mercredi 30 décembre 2020, le ministre provincial de la santé du Sud-Kivu a confirmé qu’à partir de la semaine passée jusqu’à ce mercredi de la semaine en cours, la province a enregistrée plus de 40 cas, qui sont sous traitement dans les structures sanitaires des prises en charge.

« La situation épidémiologique est très préoccupante dans la province du Sud-Kivu. Nous enregistrons des nouveaux cas presque chaque jour, et la croissance s'est accentuée depuis deux semaines. La semaine passée nous avons enregistré 12 cas. Du 21 au 27 décembre nous avons eu 18 nouveaux cas , et au cours de cette semaine depuis le lundi jusqu’à aujourd’hui mercredi nous avons 15 nouveaux cas confirmés. C’est déjà inquiétant pour la province du Sud-Kivu »; a indiqué le ministre Cosmos Bishisha.

Pour le ministre Cosmos Bishisha, la cause de cette montée vertigineuse de cas confirmés serait la célébration des cérémonies des mariages et les festivités de fin d’année.

« A l’allure où vont les choses, il est évident que nous sommes dans une période particulière, et surtout ces jours dédiés aux festivités de fin d’année. Nous devons respecter les mesures barrières pour sauver tant soit peu ce qui peut l’être. Parce que on voudrait que les fêtes ne soient pas le boulevard de contamination pour notre population (...) J’appelle la population du Sud-Kivu à une prise de conscience et comprendre que la covid-19 est avec nous et est très active avec une vitesse de transmission aigüe »; s’est-il indigné.

Avant de conseiller « évitons les fêtes, respectons les mesures édictées par les autorités et avec ça nous pouvons encore maîtriser la situation. Lorsque vous êtes un des contacts, allez et acceptez vous faire tester par les équipes de riposte. Si vous êtes testé positif, acceptez la prise en charge médicale qui est d’ailleurs gratuite ».

La province du Sud-Kivu a déjà franchie la barre de 400 cas confirmés depuis le début de la pandémie en province, dont plus de 300 guéris et 51 décès.