Warning: preg_match() [function.preg-match]: Unknown modifier 'T' in /htdocs/admin/functions.php on line 461

Warning: preg_match() [function.preg-match]: Unknown modifier '4' in /htdocs/admin/functions.php on line 724

Warning: preg_match() [function.preg-match]: Unknown modifier '5' in /htdocs/admin/functions.php on line 735
EMERGENCE-GROUPE: Général Charles Kasonga : Les forces étrangères ne viendront pas se battre à nos cotés
  • info@emergence-groupe.com
  • +243972727228
Quelques militaires FARDC
  • 04-11-2019
  • Mustapha Mulonda

Général Charles Kasonga : Les forces étrangères ne viendront pas se battre à nos cotés

Les FARDC ont lancé depuis la ville de Beni ce 31 Octobre 2019 les opérations de grandes envergures pour éradiquer tous les groupes armés locaux et étrangers. Cette annonce a été faite au cours d’une conférence de presse tenue par le Général Richard Kasonga, porte-parole des Forces armées de la RDC. Cet officier des FARDC a profité de cette occasion pour présenter les armes remises volontairement par plus de 800 éléments des groupes armés qui désirent œuvrer sous le drapeau national.

« Nous venons de lancer les opérations dans cette partie du pays pour restaurer la sécurité. Certes, les FARDC mènent de manière souveraine et autonome ces opérations destinées à éradiquer les groupes armés locaux et étrangers, auteurs de l’insécurité à l’Est de la RDC et surtout  dans le Grand Nord-Kivu » annonce le Général Richard Kasonga ce 31 Octobre 2019 à Beni devant une dizaine des journalistes.
Optimiste, cet officier supérieur de l’armée rassure que ces attaques sont les dernières surtout que la population souffre depuis longtemps des atrocités commises par les groupes armés, spécialement les rebelles de l’ADF. Richard Kasonga reste satisfait du soutien de la population locale. Pour lui, les FARDC derrières lesquelles se rangent désormais toute la population locale seront victorieux dans un bref délai : «sans la paix, le développement est impossible. Nous disons infiniment merci à tous les militaires qui se sacrifient en se battant pour le peuple. Aussi, nous remercions, de façon particulière, le groupe de pression Lutte pour le changement (LUCHA/Beni)  pour avoir fait preuve d’un nationalisme engagé en soutenant officiellement et publiquement les efforts fournis par les FARDC. Sans le soutien de tout le monde nous ne seront pas à même de restaurer la quiétude dans cette partie du pays»

…efforts de tous
Après avoir appris la reconnaissance de l’armée congolaise à la LUCHA/Beni, Clovis Mutsuva remercie le Général pour cette reconnaissance tout en réitérant son soutien à toutes les initiatives qui vont dans le sens de concourir à la bonne gouvernance et le droit légitime au peuple congolais. « Cette reconnaissance va permettre aux hommes en uniforme de cesser d’obéir aux ordres mal donnés de certains officiers militaires qui s’adonnent à l’oppression des activistes aux droits humains et les membres des groupes citoyens lorsqu’ils revendiquent le bien-être du peuple congolais en violation par des détenteurs du pouvoir », fait-il savoir en ajoutant que la LUCHA va aider l’armée dans le renseignement en dénonçant les collaborateurs des ADF.
Pour sa part, Kizito Bin Hangi, Président de la société civile de Beni promet à l’armée le soutien de la population comme d’habitude. «  Notre population souffre. Elle a abandonné ses champs, ses biens, ses maisons… presque toute la commune de Ruwenzori est devenue déserte. Les ADF tuent sans cesse et condamnent les habitants au déplacement » dit-il avec un ton ferme en demandant à toute la population de dénoncer tous les cas suspects s’agissant des ADF ou leurs collaborateurs. 

Dernier avertissement
Dans ses propos, le Général Kasonga a  insisté sur la concrétisation de la collaboration civilo-militaire, salutaire pour la communauté. « Cette guerre ne sera vaincue que grâce aux efforts de tous. D’ailleurs, nous sommes parvenus à obtenir la reddition de plus de 800 éléments des groupes armés. Ceux-ci se sont décidés de se remettre à la disposition du gouvernement afin de travailler sous le drapeau de la RDC au lieu de continuer à causer du tort à des paisibles populations» dit-il aux  journalistes avant de présenter les armes remises par plus ces éléments Maimai.  
Pour arriver à convaincre les éléments de groupes armés à abandonner la brousse, la hiérarchie militaire à accepter de discuter avec leurs leaders, une façon responsable pour le gouvernement de donner une chance à ces miliciens d’être épargnés de la puissance de feu, comme l’a dit le porte-parole de l’armée.  
L’Union des Patriotes pour la Libération du Congo (UPLC), l’un des groupes armés en reddition, coordonne la mission d’approcher ses semblables,  les amenant ainsi à quitter la brousse. Cela, après la signature d’un acte d’engagement entre UPLC et la hiérarchie militaire en date de 14 Mars dernier.
« Les Mai-mai sont les fils du pays aminés d’un esprit patriotique. C’est ainsi qu’ils  doivent cesser de s’attaquer aux FARDC. Ils doivent se coaliser aux forces loyalistes pour traquer l’ennemi commun qui est l’ADF. Je profite de vos micros à l’instant pour appeler tous ceux-là qui résistent en brousse, d’accepter de se rendre dans différents centres de formations. L’armée vient de donner un dernier avertissement, celui d’anéantir tous les groupes armés sans exception » dit M. Mastaki, coordonnateur de l’UPC.

Partager ceci