Warning: preg_match() [function.preg-match]: Unknown modifier 'T' in /htdocs/admin/functions.php on line 461

Warning: preg_match() [function.preg-match]: Unknown modifier '4' in /htdocs/admin/functions.php on line 724

Warning: preg_match() [function.preg-match]: Unknown modifier '5' in /htdocs/admin/functions.php on line 735
EMERGENCE-GROUPE: Goma : 78 ménages ont déjà passé deux semaines à la belle étoile suite à la spoliation de leurs parcelles
  • info@emergence-groupe.com
  • +243972727228
  • 22-05-2019
  • Glody MURHABAZI
​​​​​​​La spoliation des parcelles dans certains quartiers de la ville de Goma est devenue une habitude pour certaines personnes de voler par force la paisible population en complicité avec certains agents chargés de ce domaine et qui maitrisent mieux le milieu et la pauvreté de ses habitats.

Spoliation des parcelles dans le quartier Ndosho à la limite avec le quartier Mugunga sur avenue Kasavubu en commune de Karisimbi, 78 ménages soit environ 200 personnes passent des nuits à la belle étoile depuis deux semaines maintenant, ces 78 familles ont été déguerpies de leurs parcelles et leurs maisons ont été scellées le 8 mai dernier par un homme bien identifié par ces victimes, qui, selon ces dernières serait un officier de police, il revendique un espace d’environ 200 mètres carrés.

Depuis ces deux semaines environs, leurs maisons sont fermées et le dimanche certaines maisons ont commencé à être démolies par cette personne. Les habitants de ces parcelles spoliées s’indignent et demandent aux autorités de leur venir en aide car certains de leurs enfants commencent déjà à tomber malade suite au manque d’abri.

« On m’a expulsé de ma maison, regardez, j’ai même un bébé d’une semaine, les autres sont déjà malades. J’ai déjà réalisé 6 ans dans ma maison mais je ne comprends pas comment cette personne peut venir s’emparer de ma parcelle comme ça, nous demandons de l’aide aux autorités compétentes » a déclaré une victime mère de six enfants.

Le 9 mai dernier ces habitants déguerpis dans leurs parcelles avaient manifesté et fait un sit-in au bureau du gouverneur de province pour lui demander de s’investir afin qu’ils soient remis dans leurs droits.

Le 10 mai dernier également le ministre provincial en charge des questions foncières avait fait une descente sur le lieu afin de s’imprégner de la situation, mais jusque-là aucune solution n’a été trouvée. Le ministre provincial des affaires foncières Giza KASEREKA a promis de s’y rendre encore une fois ce mercredi 22 mai.

Partager ceci