Warning: preg_match() [function.preg-match]: Unknown modifier 'T' in /htdocs/admin/functions.php on line 461

Warning: preg_match() [function.preg-match]: Unknown modifier '4' in /htdocs/admin/functions.php on line 724

Warning: preg_match() [function.preg-match]: Unknown modifier '5' in /htdocs/admin/functions.php on line 735
EMERGENCE-GROUPE: Goma : Le pasteur Jules Mulindwa passe nuit à la prison Munzenze
  • info@emergence-groupe.com
  • +243972727228
  • 29-05-2018
  • St Janvier Zihalirwa

Goma : Le pasteur Jules Mulindwa passe nuit à la prison Munzenze

Cet homme qui s’appelle prophète de l’église cité de refuge a été arrêté depuis le Lundi 19 février. Accusé de plusieurs griefs, il a été transféré à la prison centrale de Goma le Mercredi 21 février 2018 sur ordre du procureur Général de la République.

Accusé d’implication criminelle dans l’enlèvement des artistes Black Man Bausi et Archip Romeo quelques jours avant le début du festival Amani, l’auto-surnommé «  yesu wa kongo aliye hai » (Ndlr jésus vivant du Congo) est aussi poursuivi pour détournement des fonds récoltés auprès de ses fidèles, trafic d’influence et insultes auprès d’autres hommes de Dieu des églises autres que son secte. Plus reconnu du slogan « famille muna nitoka»? (ndlr mes familiers vous me quittez ?) qu′il a toujours lancé pour animer ses adeptes chaque fois dans ses prédictions, Jules Mulindwa qui appelle ceux qui ne sont pas de son église « imbwa mwitu » (chacal) biwerewere (imbéciles), mbuzi (chèvres) et toutes autres appellations dégradantes s′est vu arrêté le lundi 19 février et conduit au cachot de la police d′investigation (PD) où il va passer sa première nuit. C′est ce mercredi 21 février que la prison centrale de Goma, Munzenze, va voir une foule immense dans la soirée venir l’envahir. Objectif, venir voir si c’est juste celui qui se dit avoir la protection du pouvoir de Kinshasa y serait transféré. « En fin, il y est! Il en a eu pour son compte », cri un taximan-moto qui ne le croit pas de ses yeux. Ils sont très nombreux dans la liesse de voir le propriétaire de la radio Nuru FM se trouver dans les mains de ceux qui disent les lois.

Tout le monde en parle

Il n’a suffi qu’une heure pour que le message de l’arrestation de cette star de l’église cité de refuge se répandre. « Nous voulons que cette fois-ci il soit puni car il a exagéré dans ses injures » disent tous les interroges. Certains pensent qu’il soit transféré même à la prison centrale de Kinshasa, les Makala. Quelques jours avant son arrestation, Jules Mulindwa, dans sa radio, avait dit que s’il veut kidnapper quelqu’un il penserait vite au gouverneur, au cardinal Mosengo et a d’autres grandes personnalités que de kidnapper un simple artiste. Peu avant que le « punda ya bwana (Agnon de Dieu Ndlr)» ne soit transféré au Munzenze on pouvait lire sur la page Facebook de Paulin Kibando, son coordonnateur « je suis heureux de voir que tout le monde parle du prophète Jules Mulindwa aujourd’hui de bien ou de mal. Il va bien et va être auditionné aujourd’hui. Une plainte de l’Eglise catholique est dans le mur. Nous comprenons que le niveau de catholicisme mystique n’a pas réussi car ils veulent maintenant un combat judiciaire où d’ailleurs ils tomberont. Nous avons besoin de la conversion des prêtres, ils n’ont pas le droit de dire qu’ils sont des Jésus-Christ pendant qu’ils n’ont pas de femmes ». A Paulin Kibando d’ajouter « plusieurs personnes s’interrogent sur l’interpellation du prophète Jules Mulinwa et son maintien au parquet. La vérité est que le catholicisme veut étouffer la vérité et ça nous n’accepterons pas. Ceux qui pensent que le pouvoir aurait relâché le prophète doivent savoir qu’un procureur a le droit de savoir plus sur l’inquiétude même d’une personne. La vérité sera toujours étalée jusqu’à la venue du christ » « Tuna tawala (nous dominons) » conclu-t-il. « Jules mulindwa a-t-il vraiment la protection du pouvoir ? » se demandent les communs des mortels. « S’il est relâché nous le confirmerons » dit l’un des passants ce matin.

Partager ceci