Warning: preg_match() [function.preg-match]: Unknown modifier 'T' in /htdocs/admin/functions.php on line 461

Warning: preg_match() [function.preg-match]: Unknown modifier '4' in /htdocs/admin/functions.php on line 724

Warning: preg_match() [function.preg-match]: Unknown modifier '5' in /htdocs/admin/functions.php on line 735
EMERGENCE-GROUPE: GOMA: Les parents appellent les enseignants grévistes à reprendre les activités scolaires
  • info@emergence-groupe.com
  • +243972727228
Les élèves rentrent sans étudier
  • 11-10-2019
  • Jocel Kasereka Biryeka

GOMA: Les parents appellent les enseignants grévistes à reprendre les activités scolaires

​​​​​​​Après l’évaluation de leur grève lancée il y a deux semaines environ, les enseignants de la ville de Goma ont encore appelé les parents des écoles officielles et conventionnées à garder leurs enfants à la maison. Ils l'ont dit le mercredi 9 octobre, à l’issue d'une assemblée générale tenue à Goma. Ce que les parents ont du mal à digérer. Ces derniers demandent aux hommes de la craie à revenir sur leur décision.

Ces enseignants disent poursuivre leur grève jusqu'à ce qu'ils trouvent satisfaction à leurs revendications. Ils réclament la matérialisation effective de la gratuité des enseignements de base, la suppression de la prime des enseignants au sein des écoles, pour ne citer ceux-là. « Après avoir évalué, nous constatons que le gouvernement n'a pas encore répondu à nos revendications. C’est ainsi qu'à l'issue de cette assemblée, nous nous sommes mis d'accord de radicaliser la grève. Nous ne voulons plus entendre parler de la prime à l'école primaire. Il faut aussi que l'enseignant de l'école primaire soit bien payé et que la question des N.P (non-payés) et N.U (nouvelles unités) soit supprimée au secondaire » a déclaré Bahala Shamavu Innocent, porte-parole de l'assemblée générale des enseignants du Nord-Kivu, présent dans cette assemblée qui regorge les enseignants des écoles publiques et conventionnées de la ville de Goma.

Malgré la grève lancée, Bahala Shamavu indique toutefois que les enseignants sont dans la même vision du chef de l'Etat, celui de rendre effective la gratuité de l'enseignement de base. Pour sa réalisation, il appelle au Ministre en charge de l'enseignement primaire, secondaire et professionnel, de tirer aux claires cette situation. Ces enseignants ont promis adresser une correspondance à l'autorité exécutive provinciale du Nord-Kivu pour lui faire parvenir leurs préoccupations.

N'ayant pas pigé l’idée des enseignants, certains parents continuent à envoyer leurs enfants dans des écoles concernées par la grève. Arrivés à l’école, ces enfants sont obligés de rentrer à la maison. « Pendant cette période de grève des enseignants, la plupart de ces élèves et écoliers finissent leurs journées entrain de vagabonder sur les rues de la ville » déplorent certains observateurs.

En réaction, certains parents d'élèves s'insurgent contre la grève des enseignants et pensent que ces derniers doivent reprendre les activités scolaires. « Le président Félix Antoine Tshisekedi leur a promis de les payer, si les enseignants ne veulent pas attendre la promesse du chef de l'Etat entrain de dispenser cours, qu'ils cèdent la place à ceux qui sont en chômage, qui veulent aussi travailler » exhorte un parent d'élèves.

Partager ceci