Warning: preg_match() [function.preg-match]: Unknown modifier 'T' in /htdocs/admin/functions.php on line 461

Warning: preg_match() [function.preg-match]: Unknown modifier '4' in /htdocs/admin/functions.php on line 724

Warning: preg_match() [function.preg-match]: Unknown modifier '5' in /htdocs/admin/functions.php on line 735
EMERGENCE-GROUPE: RDC : L’honorable Kasekwa exige l’interprétation constitutionnelle avant toute opération militaire conjointe
  • info@emergence-groupe.com
  • +243972727228
Honorable Kasekwa dans la salle de l'UNPC Goma (Photo. Daniel Michombero)
  • 04-11-2019
  • Victoire Muhindo

RDC : L’honorable Kasekwa exige l’interprétation constitutionnelle avant toute opération militaire conjointe

L’honorable Jean-Baptiste Kasekwa demande une précision sur l’obligation constitutionnelle du gouvernement face à l’assemblée nationale quant aux opérations conjointes des militaires du Rwandais, Burundais, Ougandais, Tanzaniens et Congolais à l’Est de la RDC qui sont projetées pour traquer les groupes armés.

Dans sa lettre adressée à la présidente de l’assemblée nationale, le député national élu de Goma  dénonce une violation constitutionnelle du gouvernement Ilunkamba de n’avoir pas tenu informer cet organe délibérant à une éventuelle opération militaire conjointe entre Fardc et les Etats-majors  des pays voisins et interpelle la présidente de l’assemblée nationale sur cette déviation constitutionnelle. Il évoquant l’article 213 de la constitution à son alinéa 2 qui stipule : « Le Gouvernement conclut les accords internationaux non soumis à la ratification après délibération en conseil de ministres. Il en informe l’assemblée nationale et le sénat ». Ayant constaté cela, l’honorable Jean-Baptiste Kasekwa appelle Madame Jeanine Mabunda à faire respecter la constitution partant du pouvoir lui conféré par l’article 34 du règlement d’ordre intérieur de l’assemblée qui d’ailleurs la charge de faire observer ce dernier ainsi que les dispositions constitutionnelles, légales et réglementaires relatives à l’assemblée nationale. Ainsi la priant d’apporter une lanterne aux élus nationaux sur l’acquittement du gouvernement de ce devoir constitutionnelle de l’informer de qui s’est passé pour avoir passé sous silence ce fait au cas où elle n’en était pas encore informée.
Honorable Kasekwa n’étant pas pour ses opérations comme plusieurs couches de la population de Goma qui ne partagent pas le même avis avec ceux qui soutiennent cette derniere, fait allusion aux opérations militaires conjointement menées avec les forces ougandaises en Ituri mais aussi au Nord-Kivu avec l’opérations « Umoja Wetu » en 2009. Il en découle le CNDP et le M23 peu après dont les dommages collatéraux n’ont jamais été réparés. Il émet le vœu de voir le gouvernement donner les assurances fermes pour que la population de l’Est du pays notamment celle du Nord, Sud-Kivu et de l’ancienne Province Orientale.
Signalons que les assises réunissant les chefs d’Etat majors des pays voisins pour ces opérations ont été clôturées le vendredi 25 Octobre dans la soirée.

Partager ceci