Warning: preg_match() [function.preg-match]: Unknown modifier 'T' in /htdocs/admin/functions.php on line 461

Warning: preg_match() [function.preg-match]: Unknown modifier '4' in /htdocs/admin/functions.php on line 724

Warning: preg_match() [function.preg-match]: Unknown modifier '5' in /htdocs/admin/functions.php on line 735
Goma :  Candidat à la présidence, Martin Fayulu donne la priorité à la sécurité au Nord Kivu

Goma :  Candidat à la présidence, Martin Fayulu donne la priorité à la sécurité au Nord Kivu

Prince Bagheni 08, Décembre, 2018 70 vues

​​​​​​​Après Beni, et Butembo, Martin Fayulu madidi candidat commun de l'opposition de la plateforme Lamuka est arrivé à Goma le jeudi 6 décembre dans le cadre de sa campagne électorale. Cet homme appelé par les siens « Soldat du peuple », a promis de tout de suite s’engager dans la sécurisation de la population et de la patrie s’il sort victorieux des élections du 23 décembre 2018.

C’était vers 16h heures, heure locale que le jet privé du candidat président de la république Martin Fayulu avait atterri en provenance de Butembo. Les militants, sympathisants et cadres de partis politiques de la plate-forme lamuka, l'ont suivi jusqu'au stade Afia. Martin Fayulu Madidi, sur une terre inconnue, assis sur une jeep saluait les personnes se trouvant le long de la route. Pendant plus d’une heure la caravane a longé la route de l’aéroport de Goma jusqu’au lieu du meeting sous escorte des milliers des populations qui soutiennent la plateforme lamuka.

Dans son adresse à la population, Martin Fayulu a lancé un signal fort en demandant à la masse d'observer Une minute de silence en mémoire de Luc Nkulula, un militant pro-démocratie du mouvement citoyen lutte pour le changement LUCHA. Pour Martin, cela est un devoir de gratitude pour tout ce que cet illustre représentait.

Le temps du changement n'est plus loin comme certains pouvaient le dire : « Demain, la récréation doit s'arrêter, j'ai choisi le nord Kivu pour lancer ma campagne, c'est symbolique surtout Beni, le nord Kivu dans son ensemble, pourquoi ?  Parce que vous avez beaucoup souffert, vous êtes les victimes de toutes les guerres connues durant plusieurs décennies dans ce pays. Le peuple du Nord Kivu a payé un lourd tribut. Les 20 ans de l'Alliance des forces démocratiques pour la libération AFDL c'est-à-dire le régime Kabila vous a victimisé, et cela doit s'arrêter », a-t-il martelé.

« Le bilan de ce régime n'avantage pas à toute la population congolaise, si je peux résumer le bilan de ce régime, vous allez comprendre que le fond est désolant, ce régime est irrespectueux des textes légaux, le mandant de cinq ans n'est pas respecté, les citoyens ne mangent pas à leur fin, l'absence de l'État de droit, le social n'inquiète pas ce régime, l'insécurité est présente partout dans ce pays, La violation de la constitution, et cela a occasionné la misère du peuple congolais, rien ne va. Comment on peut avoir un pays si riche avec un peuple si pauvre ?  Est-ce que ça doit continuer ? » a questionné le public le candidat de lamuka.

Parlant de son plan d'action s'articulant sur l'éducation, l'agriculture, la sécurité et la santé Martin Fayulu Madidi a indiqué que la RDC a tout et sa population doit jouir de ses richesses ; « Notre programme est globalisant, la sécurité sera Notre priorité, le camp kokolo de Kinshasa sera localisé à Beni et les militaires qui vont sécuriser ce coin le feront pour toute la nation, la population doit vivre dans sa quiétude, cette insécurité affecte même les productions. Autrefois le nord Kivu fournissait beaucoup des produits alimentaires à la capitale, à cette époque on l'appelait Grenier du Congo mais aujourd'hui ce n'est pas le cas. Nous allons sécuriser tout le territoire national. »

Le social pour les militaires et leurs familles

Martin Fayulu sait que la sécurité passe par la prise en charge des hommes en uniforme ; « Les militaires et les policiers seront bien traités. Les familles de ceux-là qui sont tombés sur le champ d’honneur doivent être soutenues. Mamadou Ndala, le général Bauma et leurs compagnons, paix à leurs âmes, ont travaillé pour cette nation. Ils sont morts parce qu'ils étaient au service de plus d'une personne, leurs familles doivent être prises en charge, Nous allons le faire après le 23 décembre. »

L’insécurité est aussi une résultante du chômage reconnait Martin Fayulu ; « le chômage accru sera réduit, et le kidnapping sera oubliée. Nous allons créer plusieurs emplois, les industries vont embaucher plus d'un jeune et les entrepreneurs et opérateurs économiques ne seront pas dérangés par une pluie de taxes qui avantagent moins l'évolution de la caisse publique plutôt les poches de certaines personnalités, le kidnapping c'est un vocabulaire nouveau dans notre pays, Nous allons le combattre, et dans quelques mois, il sera résolu. »

Le pays peut émerger

« Le décollage de ce pays est possible, nous allons valoriser tout ce que nous avons comme potentiel, les matières premières seront rendues en produit fini ici chez nous, Nous ne serons plus là pour importer les biens de l'extérieur, c’est nous qui allons produire et nos produits seront exportés chose qui permettra à notre économie d'être forte et stable», avait laissé entendre Martin Fayulu qui par surprise a fait le plein partout où il est passé en province du Nord kivu, un fief acquis grâce à son ralliement avec Mbusa Nyamwisi.


Partager ceci

Share contents button