Goma : Construire une villa en 100 jours, même sans un budget en cash, c’est possible

Dieudonné Mango 07, Septembre, 2018 228 vues

Plusieurs innovateurs congolais précisément ceux de Goma se sont mis ensemble en collaboration avec un groupe des jeunes belges et ont créé une entreprise de construction des maisons dénommée DELAMOTTE Construction Entreprises S.A. (DLM Entreprises S.A). Dans une interview accordée à Émergence-groupe, BRIEUC DE LA MOTTE, fondateur de cette entreprise, explique le mobile, les conditions, et les termes qui guident à l’obtention d’une villa de rêve en 100 jours et sans du cash au préalable.

Em-Gr : De quel ciel vient cette entreprise et quelle est sa mission ?

BRIEUC : Créée en 2018 par des entrepreneurs belges et congolais, DLM Entreprises S.A. a pour ambition de devenir l'entreprise de construction de référence au Nord-Kivu. Elle permettra aux habitants de la région de réaliser leurs projets immobiliers qu'ils soient familiaux ou d'affaires.

DELAMOTTE construction a compris que construire une maison à Goma est un casse-tête suite aux problèmes financiers. Le rêve de toute personne surtout de la classe montante congolaise est d’avoir une maison avec une architecture innovante à des couts abordables.

Pour y arriver cependant, il faut avoir un budget qui varie entre cinquante et soixante mille dollars américains en cash.  Et souvent cette construction pourrait prendre deux, cinq voire même 10 ans pour certains et surtout dépendamment de leurs revenus mensuels.

Pour parvenir à totaliser la somme ci-haut citée, il faut travailler pendant des années et faire des épargnes. Comme solution innovante, les jeunes entrepreneurs ont mis un système de prêt bancaire. Ce prêt équivaut à la construction d’un prototype de maison adapté aux besoins des requérants. Le développement de ces modèles est un fruit de travail hardi avec le très réputé bureau d'architecture Accarain-Bouillot de la Belgique pour offrir les meilleurs standards de design et de qualité adaptées au milieu.

Em-Gr : Quelles sont les conditions pour bénéficier des services de la DLM Entreprises ?

BRIEUC : C’est simple, juste être de nationalité congolaise, avoir une parcelle et être un salarié dans une structure formelle. La DLM a instauré un système d’accompagnement financier en sus de la vente cash des maisons. Elle soutient la population dans l'obtention d'un crédit immobilier dans des banques en RDC au profit de ses clients, un accompagnement qui maximise toutes les chances d'obtention d'un crédit bien négocié et ainsi vivre son rêve d’être propriétaire d’une maison au standard international.

Cette même entreprise s'engage à produire un devis définitif pour la construction de votre projet immobilier. Une fois l'offre acceptée, le prix ne change plus et DLM exécute avec professionnalisme et rigueur la construction dans le délai bien fixe, c’est à dire seulement 100 jours.

Em-Gr : Quid si les 100 jours sont dépassés ?

BRIEUC : Une fois les 100 jours dépassés, DLM Entreprises commence à payer une amende de 20 dollars par jour à son client jusqu'à ce que la maison soit prête.

Em-Gr : Qui gère ce crédit bancaire ?

BRIEUC : Nous aidons le bénéficiaire à prendre cet argent de la banque et nous le gérons ensemble. Nous utilisons cet argent uniquement pour la construction.

Em-Gr : Quel type de maison construit DLM ?

BRIEUC : Nous construisons une maison a 3 chambres soit 92 mètres carrés, un salon, une cuisine interne et une autre externe, une douche interne et une autre externe et un balcon plus terrasse. Le coût total de l’ouvrage est de 42 mille dollars américains. Pour cette offre le client commence à nous payer 430 dollars par mois pour une échéance qui varie entre 2 et 15 ans.

Un autre prototype de maison est de 2 chambres soit 65 mètres carrés. Un salon, une douche, une véranda, une terrasse, cuisine interne et une autre externe bien carrelées. Coût total de l’ouvrage 34 mille dollars américains. Le bénéficiaire nous paie en retour 350 dollars par mois pendant 15 ans.


Partager ceci

Share contents button