Warning: preg_match() [function.preg-match]: Unknown modifier 'T' in /htdocs/admin/functions.php on line 461

Warning: preg_match() [function.preg-match]: Unknown modifier '4' in /htdocs/admin/functions.php on line 724

Warning: preg_match() [function.preg-match]: Unknown modifier '5' in /htdocs/admin/functions.php on line 735
Goma : La population appelée à s’approprier la riposte à virus d’Ebola

Goma : La population appelée à s’approprier la riposte à virus d’Ebola

Alfred Bukuhi 11, Décembre, 2018 111 vues

Ce mardi 11 décembre les administratifs  du secteur de la santé et la société civile ont été outillés sur la feuille de route de la riposte contre la maladie à virus à Ebola en ville de Goma. C’est dans un atelier que cette sensibilisation est intervenue dans un contexte où la ville de Goma ne reste pas épargnée contre cette épidémie.  L’objectif était de prévenir les autorités locales et la communauté sur la riposte de la  maladie à virus d’Ebola. La population doit observer les règles hygiéniques dont le « lavage des mains » reste la meilleure.

« On n’aimerait  que chacun s’approprie cette riposte. Nous devons commencer notre travail dans chaque avenue. Nous n’allons pas entrer dans l’approfondissement scientifique de la maladie mais nous allons présenter la maladie d’une manière générale et donner quelques astuces pour se protéger contre celle-ci… » a ainsi expliqué le Dr Richard Kitenge, coordonnateur de la  lutte contre la maladie à virus Ebola en ville de Goma aux participants à cet atelier avant de donner une brève historique de la maladie à virus Ebola.

Pour ce faire le Docteur a fait savoir qu’en date du 09 décembre le Nord-Kivu  avait déjà atteint 498 cas de virus à Ebola dont 283 décès. Et de poursuivre en disant que ces cas se justifient par rapport aux mouvements de la population, au surpeuplement de la ville et surtout aux contraintes que sont les groupes armés qui ne laissent pas la tâche facile aux médecins traitant.

Par ailleurs, le docteur Kitenge a démontré que chaque cas est toujours lié à un contact et ce sont ses contacts qui tombent souvent malade. Ainsi  a-t-il éclairé que lors des activités de la riposte tous ses contacts sont surveillés. Malheureusement à Beni il y a eu 87 contacts jamais vus. Ce qui veut dire que ces cas doivent se retrouver ailleurs et Goma n’est pas exclu. C’est pourquoi il appelle la population à la vigilance et d’aller dénoncer au centre hospitalier le plus proche tout cas suspect.

« En dehors des contacts jamais vu, il existe aussi des contacts vus mais qui  se sont déplacés déjà depuis Goma avise le coordonnateur de la riposte ; « Voilà pourquoi nous appelons la population et surtout les autorités locales à une vigilance et à sensibiliser davantage cette dernière à observer les normes hygiéniques dont la plus rassurante est le lavage des  mains ».

Quarante-neuf personnels de santé dont 37 infirmiers ont été contaminés avec un nombre d’infirmiers qui sont morts. Sept médecins ont aussi été contaminés. Cette épidémie affecte beaucoup plus les femmes et les enfants avec 58% de malades contaminées dans cette classe de la population. Ce qui implique une observance de la mesure d’hygiène auprès des femmes.

 

Des appels à la sensibilisation

Le premier à avoir appelé la population à une sensibilisation est le Docteur Richard qui estime que si un cas d’Ebola est signalé surtout s’il y a une personne malade ce n’est pas à la population de se transformer comme médecin mais chercher des équipes de sécurité qui pourront faire une investigation afin de procéder à un enterrement digne et sécurisé. Même avis partagé par Jérôme Kouachi, chef de bureau zone Est de l’Unicef qui, lui appelle les autorités à sensibiliser davantage la population dès les quartiers et avenues afin de combattre ensemble le virus d’Ebola : « J’exhorte les autorités et administratifs locaux de sensibiliser davantage la population à la base et de  faire comprendre à celle-ci qu’Ebola existe et qu’il existe des moyens pour l’éradiquer, dont l’observance des règles hygiéniques. Une fois détecté, un cas à virus Ébola doit être signalé à la zone la plus proche pour un traitement adéquat » a-t-il ainsi exhorté. De son côté le maire de Goma Muisa Kense, représentant le gouverneur de province, reconnait les efforts entrepris pour la riposte et compte impliquer davantage les autorités politico-administratives pour une sensibilisation de la population.

Cette épidémie à virus d’Ebola a été déclarée en ville de Beni depuis le 01 Août dernier. Celle-ci est la 10ème  épidémie qui frappe la RDC après celle de l’Equateur.


Partager ceci

Share contents button