Warning: preg_match() [function.preg-match]: Unknown modifier 'T' in /htdocs/admin/functions.php on line 461

Warning: preg_match() [function.preg-match]: Unknown modifier '4' in /htdocs/admin/functions.php on line 724

Warning: preg_match() [function.preg-match]: Unknown modifier '5' in /htdocs/admin/functions.php on line 735
Nord-Kivu: Aucune armée au monde n'a vaincu une guerre sans collaborer avec la population

Nord-Kivu: Aucune armée au monde n'a vaincu une guerre sans collaborer avec la population

Prince Bagheni 12, Novembre, 2018 80 vues

​​​​​​​Le gouverneur du Nord Kivu était face à la presse ce vendredi 9 novembre pour mettre au claire plusieurs sujets d'actualités. S’attelant sur le plan sécuritaire, Julien Paluku Kahongya a rappelé que la sécurité dans la ville et le territoire de Beni est une affaire de tous, la population y compris. A cette dernière, le gouverneur ne demande qu’une seule chose ; la collaboration.

« La collaboration entre la population et l'armée doit être permanente », a lancé le gouverneur du Nord Kivu en abordant le chapitre sécuritaire dans la zone opérationnelle du grand nord où les présumés rebelles ougandais d’ADF continuent à tuer les populations civiles depuis octobre 2014 et dont le nombre des victimes est estimé, par la société civile, à plus de deux mille personnes tuées a l’arme blanche et par arme de guerre.  « La collaboration pourra permettre l'éradication de tous les groupes rebelles en province du Nord-Kivu », a poursuivi JP Kahongya, avant d’ajouter : « Ces rebelles travaillent pour arriver à semer une psychose dans la population et quand un inconnu pourra venir se présenter comme sauveur, toute la population pourra se dire oui c'est vrai, qu'il vienne nous libérer, parce qu'on est fatigué de la guerre. Nous travaillons jour et nuit et demandons à la population de ne pas céder aux stratagèmes de l'ennemi. »

Le gouverneur a ainsi lancé l’appel pathétique, comme pour ignorer tout ce que la population de Beni fournit comme renseignement, en disant ;  « le concours de la population est indispensable pour dénicher ceux-là qui sont de mèche avec les ennemis de la paix qui endeuillent cette même population jour après jour ».  Parlant des effets néfastes de la guerre, JP Kahongya a signifié que la multiplicité des groupes armés justifie le dépeuplement de plusieurs villages et le surpeuplement de milieux urbains. « Cela a comme conséquence l’appauvrissement de plus d'une personne dans les entités où ces rebelles continuent à semer la terreur.» Il est donc impérieux, selon le gouverneur, que les jeunes s’abstiennent de se faire enrôler dans les groupes des rebelles.  « Je ne sais pas pourquoi les jeunes du Nord Kivu ne se comportent pas comme ceux d'ailleurs, l'avenir n'est pas dans la forêt, et la pauvreté ne doit pas être une excuse pour se rebeller contre sa propre nation, j'ai été de passage dans d'autres provinces qui sont pauvres mais les jeunes de là n'ont jamais pris les armes et se rebeller contre leur province. Pensez-vous que parce qu'on est mai mai on peut arriver à diriger ce pays ? Non !  Je vous rappelle une chose, dans le grand nord toutes les entités qui sont sous contrôle de mai mai, les populations souffrent. Pour les éleveurs à chaque fin de l'année, ils doivent donner une vache aux rebelles et si les rebelles y font 10 ans c'est à dire ils auront dix vaches par nombre de fermes, » a dit le gouverneur en bouclant ce chapitre.


Partager ceci

Share contents button