Nord-kivu : La deuxième vague du coronavirus s’annonce!

Le gouvernement provincial du Nord-kivu craint une deuxième vague du coronavirus qui risque d’être plus forte que la première. Dans plusieurs structures sanitaires de Goma des personnes présentant les symptômes du covid-19 sont enregistrées en masse du jour au jour, alerte les responsables de ces structures.

Nord-kivu : La deuxième vague du coronavirus s’annonce!
une personne à qui on prélève la température. Ph/Grp.Emergence

Il s’observe depuis un certain temps le relâchement des mesures barrières de la part de la population du Nord-kivu. Le port du masque de protection n’est obligatoire que lorsqu’on veut accéder dans des bureaux de certaines entreprises. Les dispositifs de lavage des mains disparaissent petit à petit des lieux publics. Les personnes ses serrent la main, s’embrassent, se font des accolades sans crainte. Attention la maladie est là et elle est bien réelle, soyez prudent. D’ailleurs plusieurs signes indiquent qu’il y aura probablement une montée en flèche de cas confirmés. Dans plusieurs dispensaires et hôpitaux de Goma, plusieurs symptômes du covid-19 comme une forte fièvre, une toux sèche sont enregistrés.

Des médecins ainsi des prestataires des organisations œuvrant dans le domaine de santé publique, alertent déjà. Ils appellent à la conscience collective. Il est temps de multiplier les messages de sensibilisation et de diversifier les différentes approches. Si une fois, la pandémie devient incontrôlable ici en province, la population qui commençaient déjà à se relever économiquement petit à petit après le confinement qui a duré près de six mois va retomber, cette fois-ci, au plus bas niveau de l’échelle. Ayant des frontières avec des pays voisins et plusieurs provinces du pays, le Nord-kivu vit du commerce transfrontalier. Avec une faible production interne suite à l’insécurité grandissante ne favorisant un bon climat des affaires. Le Nord-kivu doit plus que jamais, dans la mesure du possible, lutter contre la deuxième vague du coronavirus qui ne fera que retarder son envol économique.

Le gouvernement KASIVITA mise sur l’autodiscipline et l’autoprotection.

Le gouverneur Carly Nzanzu KASIVITA, se bat sans relâche pour maîtriser le coronavirus dans sa province. Dès la notification du premier cas au pays, avec l’appui de ses partenaires, dispositifs de lavages des mains ainsi de contrôle de la température ont été installés dans différents endroits publics. Dès l’isolement au couvre feu toutes les décisions nécessaires ont été prises. Le respect strict des mesures barrières a été obligatoire pendant un certain temps. Les récalcitrants ont été soumis à des amandes.

Le gouverneur KASIVITA sollicite maintenant l’autodiscipline et l’autoprotection pour que la province du Nord-kivu ne connaisse pas une deuxième vague incontrôlée.

« Nous insistons sur le respect des mesures barrières. Évidemment, au fil du temps nous sommes entrain d’adapter nos stratégies à la réponse de la sauvegarde de l’économie mais aussi le soucis de protéger la population contre la maladie. Raisons pour laquelle nous avons toujours solliciter l’autodiscipline, l’autoprotection pour éviter que nous puissions tomber dans une deuxième vague incontrôlée. Jusqu’à ce moment, nos équipes sont solides. Certes, nous avons un grand des cas confirmés mais aussi un grand nombre des guéris », appelle du gouverneur Carly Nzanzu KASIVITA . Propos recueillis le 27 novembre lors du lancement officiel des travaux de pavage de certaines rues de Goma.

Les chiffres de l’équipe de la riposte du covid-19 au Nord-kivu, à la date du vendredi 27 novembre renseignaient 1208 cas confirmés depuis la déclaration de la pandémie du coronavirus sur l’étendue de la province. Dont 1 013 guéris et 155 décès.