MANDELA DAY : Bientôt un monument de Mandela à Bugamba, territoire de Nyiragongo

​​​​​​​L'association des volontaires du Congo (ASVOCO), par la voie de son président national DUFINA TABU a annoncé, le mercredi 18 juillet 2018, à l'occasion de la journée mondiale dédiée à l'ancien président Sud-Africain Nelson ROLIHLAHLA MANDELA qu'elle va construire un monument pour honorer l'homme qui a gardé unie, la nation dite arc-en-ciel.

MANDELA DAY : Bientôt un monument de Mandela à Bugamba, territoire de Nyiragongo
DUFINA TABU président national de l'ASVOCO

Par l'implantation d'un monument, entièrement financé par l'ASVOCO, DUFINA TABU MWENEBATENDE estime que les valeurs éthiques et morales incarnées par l'icône sud-africaine reviendront à l'esprit de toute personne qui aura la chance de voir le chef-d'œuvre. Ça sera aussi un lieu touristique qui générera des revenus à l'État congolais mais aussi et surtout à la population se trouvant près du site des volontaires de Bugamba. « Où est cet homme qui mérite être appelé, à l'instar de Nelson MANDELA, héros en république démocratique du Congo ? » s'interroge Dufina. « Nous avons besoin des gens comme Mandela dans notre pays pour débuter notre développement et la lutte contre les antivaleurs dont notamment la corruption » s'excite-t-il.

Pourquoi Nelson MANDELA ?

L'ancien président de l'Afrique du Sud de 1994 en 1999 est une figure de proue qui a su maintenir l'unité de tout un peuple après que lui-même ait été maltraité par un régime ségrégationniste d'apartheid. « Nelson MANDELA dit MADIBA n'avait pas chassé l'homme blanc après sa prise de fonction comme président de la Nation Arc-en-ciel, bien que les plaies de son incarcération pendant vingt-sept ans à la prison de Roben Ireland étaient encore béantes, mais plutôt, il avait appelé à la fédération d'efforts pour la construction d'un État juste et uni. Si cette position de Nelson MANDELA a blessé certains de ses compatriotes noirs, elle a été sage et a fini par maintenir et renforcer la position de son pays sur le plan de développement humain et économique » rappelle le président de l'ASVOCO.

Le 18 juillet de chaque année est considéré sur toute la planète comme la journée Nelson MANDELA et tire son origine à la date de naissance de ce dernier, le 18 juillet 1918 à Mvezo un village situé au sud de l'Afrique du Sud. Il avait battu la nation la plus riche en diversité culturelle en Afrique et est qualifié comme héros dans son pays où il est décédé à Johannesburg le 5 décembre 2013.

Pour Dufina, ces qualités doivent être incarnées par les dirigeants congolais. « Voilà pourquoi Dufina mourra activiste et défenseur des droits humains » lance en rigolant cet homme qui compte ce jour trente ans de lutte pour le respect et la promotion des valeurs éthiques dans la gestion de la république.