« Afrique champion », cinq artistes du groupe Kongoloko film chantent l'unité africaine.

​​​​​​​Cinq artistes du groupe panafricain Kongoloko film chantent l'unité africaine dans le titre « Afrique champion ». La sortie officielle de ce morceau musicale est prévue pour ce 8 janvier 2020 à 18h30' temps universels.

« Afrique champion », cinq artistes du groupe Kongoloko film chantent l'unité africaine.
Groupe Panafricain Kongoloko film, Designer by claude Barizira

Dans une interview exclusive accordée à Emergence Groupe, Claude Barizira de Nyiragongo, initiateur du projet Kongoloko film et du film long métrage « Kongoloko l'ange Nègre » revient sur le pourquoi de cette chanson.

EG : Pourquoi chanter « Afrique champion » pendant que l'Afrique peine à se détacher totalement de ces métropoles ?

Claude Barizira : Aujourd’hui, les défis à relever pour une gestion indépendante du continent africain sont énormes. Les Etats du continent noir sont encore contrôlés et gérés par les métropoles. Un challenge qui pousse à ce que l’Afrique n’arrive pas au sommet de sa souveraineté. « Afrique Champion » c’est juste un appel à l’unisson ; en tant qu’artistes, nous nous sommes dit que l’unisson est possible que si nous réunissons tous les africains autour d'une même idéologie. Les métropoles continuent de nous diviser, à créer la haine entre africains parce que nous-mêmes nous sommes désunies mentalement et physiquement « l’aliénation du peuple noir ». L’Union Africaine ne pourra atteindre ces objectifs que si une fois elle promeut avant tout l'unité des peuples.

EG : Votre tube réuni cinq artistes des différents pays, comment vous avez fait pour l'enregistrement ? Expliquez-nous un peu comment se sont déroulées les étapes, dès la composition à l'enregistrement.

Claude B :« AFRIQUE CHAMPION », bien-sûr chantée par 5 artistes Africains, à savoir GRATIEN DU Rwanda/Gisenyi, CHRIST EKEN MOUGOUE du Cameroun/Douala, ESTHER QUEEN et PRECIEUSE de la RDC/Goma et AMEGA KOMI ERIC de la côte d’ivoire/Abidjan. La chanson a été composée par ESTHER QUEEN, produit par KONGOLOKO FILM, dans le cadre de la mise en valeur et promotion des cultures africaines et des cinéastes. L’enregistrement des différentes parties ce tube ont été faites en ligne.  Mais la grande partie a été enregistrée dans le studio WAVESTUDIO à Goma. Les ami(es) se trouvant au Rwanda, au Cameroun et en Côte d’ivoire ont chantés leurs couplets dans leurs pays et nous les ont envoyés en ligne.  Le but était d'être en contact physiquement, une chose qui n’a pas été faite vu le manque d’un accompagnement financier pouvant nous facilités la tâche.

EG : Que retenir de cette chanson ?

Claude B : La leçon à retenir dans cette chanson tout d’abord c’est la prise des consciences des afro-descendants actuels dans la lutte du panafricanisme. L’Afrique peut être unie si une fois nous nous rapprochons en brisant les barrières raciales, culturelles… entre les pays. La chanson bien qu’elle ait été chantée dans plusieurs langues, elle cherche à réunir et à rapprocher les africains qui n’ont pas les mêmes cultures mais fière de leurs identités aux pluriels.

Propos recueillis par Augustin SADIKI