Nyiragongo : La FOSYNAT exhorte les enseignants grévistes à reprendre les cours.

Les enseignants de la sous division de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique EPST section Nyiragongo 2 sont appelés à reprendre le chemin de l’école. Cet appel est de Innocent Bahala SHAMAVU, président provincial de la Force Syndicale Nationale FOSYNAT.

Nyiragongo : La FOSYNAT exhorte les enseignants grévistes à reprendre les cours.

Cela, en réponse aux revendications de ces professionnels de la craie, qui se disent victimes de l’imputation de 100 000FC sur leur salaire mensuel de 290 000FC, par certains responsables de l’éducation au niveau de la province. 
Bahala SHAMAVU fait savoir que cette question est déjà entre les mains des autorités compétentes afin de trouver solution.


Nos camarades enseignants ont été victimes d’une imputation sur leur salaire. On a imputé 100 000 FC, c’est une situation que nous décrions avec la haute énergie et nous sommes en train de demander aux autorités tant nationales que provincial de s’investir dans ce dossier afin que nos camarades recouvrent leurs droits. Nous voulons préciser que cette situation qui a été effectuée sur une partie du territoire, prouve qu’il y avait une loi de deux poids de mesure, dont, au niveau du syndicat nous ne pouvons pas tolérer. C’est à ce niveau que nous avons fait arriver leurs revendications à qui des droits par ce que c’est pas ici au niveau de province où s’effectue la correction du fichier de paie, cette correction s’effectue plutôt au niveau de Kinshasa », a-t-il fait savoir.

Pour sauver l’éducation des enfants de Nyiragongo, il pense que les enseignants doivent prendre leur mal en patience et de reprendre leurs activités scolaires.

« Toutefois, nous avons alerté toutes les autorités ici en province et ont déjà envoyé leur rapport à Kinshasa. C’est pourquoi, nous sommes en train d’appeler nos camarades de prendre ce mal en patience et de retourner à l’école, pour sauver l’éducation de nos enfants de Nyiragongo », exhorte Innocent Bahala SHAMAVU.


Précisons que depuis le 22 février 2021 dernier, les enseignants de la sous division de l’EPST Nyiragongo 2 ont décidés de boycotter la reprise des cours après la levée de la suspension de cours sur toute l’étendue du territoire nationale. Pour revendiquer leur droit, certains élèves de la place sont descendus dans la rue le lundi 1er mars 2021, pour protester contre la non reprise des cours au sein de leurs écoles. En colère, ils ont pris d’assaut le bureau de la sous division éducationnelle, endommageant ainsi certaines portes et les vitres de ce dernier. Des grosses pierres étaient également placées sur la chaussée par ces manifestants, bloquant momentanément la circulation sur la route Goma-Rutshuru.

Jocel Kasereka Biryeka