Warning: preg_match() [function.preg-match]: Unknown modifier 'T' in /htdocs/admin/functions.php on line 461

Warning: preg_match() [function.preg-match]: Unknown modifier '4' in /htdocs/admin/functions.php on line 724

Warning: preg_match() [function.preg-match]: Unknown modifier '5' in /htdocs/admin/functions.php on line 735
EMERGENCE-GROUPE: Alphamin : Alliance Lowa rend compte de ses activités aux natifs de walikale
  • info@emergence-groupe.com
  • +243972727228
  • 15-04-2019
  • Yassin NDAYE

Alphamin : Alliance Lowa rend compte de ses activités aux natifs de walikale

La société minière Alphamin Bisie Mining, à travers son département de Développement communautaire, était le vendredi 12 Avril, en séance de travail et d’échanges avec les représentants de communautés de Walikale vivant à Goma. Au centre de leurs échanges, présenter aux communautés ce que l’entreprise a déjà accompli par rapport au Protocol d’accord qui lie Alphamin aux entités riveraines de la mine de Bisie. Occasion pour les fils et filles de Walikale d’apporter leurs idées dans les voies à suivre pour le développement de leur terroir.

Devant les représentants des communautés de Bunakima, dont les KUMU, Nyanga et Lusu Bakano ; Richard Robinson, Directeur General de Alphamin Bisie Mining, explique que l’Alliance Lowa, l’asbl en charge de la mise en œuvre des projets en faveur des communautés riveraines, fait tout pour accomplir sa mission. Plusieurs projets sont déjà financés et le développement de Walikale prendra son essor grâce à la production de l’étain de Bisie. Axel Mutia, président de la communauté BUNAKIMA a compris l’ampleur de l’intervention de Alphamin dans la région ; « nous remercions d’abord la convocation de cette réunion qui montre cette redevabilité et le partenariat entre alphamin et la communauté de walikale. Nous avons constaté qu’il y a certains projets qui ont été exécuté selon les besoins de la population mais nous avons fait des recommandations allant plus loin en exécutant certains projets phares qui puissent impacter réellement sur la population. Aujourd’hui Alphamin est un grand partenaire, nous devons donc le protéger et ne pas le vilipender dans la rue.»

Signalons que le Vice-président de la communauté BUNAKIMA a félicité également cette initiative en ses propos : « notre impression est positive parce que c’est une redevabilité et la société alphamin, c’est une opportunité pour la population de walikale, nous venons de nous convenir de travailler main dans la main pour que la société participe au développement de walikale et les enfants de walikale que nous sommes, nous allons toujours continuer à soutenir la société parce que c’est vraiment une grande opportunité et tous les projets qu’ils ont réalisé avant les autres sociétés n’ont jamais fait cela et donc, la société et dans la bonne voie même si, il y a encore certaines choses qu’il faut parfaire»

Axel Mutia a exhorté les fils et filles de walikale qui n’ont pas eu la chance de participer à cet échange en leur disant : « nous vous informons que la réunion a été participative et que les gens se sont bien exprimés, et nous vous demandons de ne pas continuer à donner des points de vue en dehors de cadre pareil ou, nous devons nous accompagner avec alphamin qui est notre partenaire donc nous ne devons plus de traquer dans les rues. Nous devons la chercher parce qu’elle est prêt à écouter nos revendications et disposer à engager les enfants de walikale dans son personnel et d’ailleurs, nous avons constaté qu’il y a un grand nombre de fils de walikale qui y travaillent ».

Pour les membres du comité d’accompagnement pour l’implantation de la mine de Bisie, qui ont suivi la présentation du directeur général, la jeunesse elle, veut voir plus des jeunes de Walikale être embauchées. Cela passe par la formation, a dit BONDA David Muhimbya, président de la jeunesse de Bunakima : « pour nous jeunes de walikale, nous sommes à moitié satisfaits. Nous voulons voir aussi parmi nos jeunes ceux qui occupent aussi de postes de commandement au sein de la société parce que nous avons des jeunes qui ont étudié qui ont des compétences et qui peuvent apporter quelques choses pour la société. Donc si la société continue à travailler sans impliquer réellement les jeunes dans la gestion de la société mais seulement on les implique dans la gestion de l’alliance, cela ne va pas aller » a-t-il conclu

Sur les 114 micro-projets soumis par les communautés riveraines sur une période de 5 ans allant de 2017 à 2021, il se dégage un progrès réel de 24 % d’accomplissement après une année et demi, Aime Yuma Heradi, Directeur de développement communautaire d’Alphamin reste optimiste pour l’avenir ; « aujourd’hui, nous avons fait une mise au point car nous avons commencé ce programme de développement communautaire depuis 2016. Il fallait rendre compte auprès de la communauté ainsi que devant toutes les autorités. Pour ce programme, nous sommes entre de travailler avec la communauté tel qu’est recommandé par le règlement minier en expliquant d’abord notre rayon d’action parce qu’il y’avait d’autres interprétassions par rapport à notre intervention dans le rayon d’action où nous sommes, et dans ça, nous nous sommes conformés à l’article 480 du règlement minier qui donne des critères des populations qui sont affectées par le projet. Alors, il fallait mettre à jour tout ce monde pour leur faire comprendre où nous intervenons et où nous ne pouvons pas le faire. Parce que la plupart de communautés croient que nous allons intervenir dans tout walikale. Or nous sommes une entreprise et nous respectons la législation minière. En dehors de là où nous n’intervenons pas, il y a l’administration du territoire qui doit intervenir dans d’autres secteurs là où nous sommes absent ; raison pour laquelle, nous sommes passés ici pour signifier à cette communauté que les activités que nous sommes entrés de réaliser, c’est avec des communautés riveraines et nous avons pris l’engagement de les accompagner et raison pour laquelle, nous avons expliqué tout ce que nous avons reçu comme fond et comment nous l’avons utilisé depuis 2016 jusqu’à 2018, avec tout le détail possible sur tous les projets réalisés pendant ces trois ans. Et cela, c’était pour permettre à tout le monde de nous évaluer. Signalons ici que parmi les projets prioritaires, certains sont déjà exécutés pour cette phase et les autres pourront être poursuivi jusqu’en 2021. La réalisation de ces projets, nous permet de monter des stratégies pour la réduction de la pauvrette dans notre rayon d’action. Il ne serait pas normal d’avoir les jugements sur l’exécution de ce projet tant que nous sommes encore au débit, il serait sage que les gens attendent 2021 pour nous juger sur la réalisation de ce projet car nous sommes convaincus qu’à cette date, nous serons à une réalisation de 100% » a-t-il dit.

Signalons que le début de la production d’étain commence cette année, ce qui donne plus des moyens à l’entreprise pour pourvoir au 4% du fonds opérationnels de ABM alloués à l’Alliance Lowa. Y ajouter les redevances dues au secteur de Wanyanga, les réalisations seront donc beaucoup plus palpables dans ce concours gagnant-gagnant.

Rappelons que la route walikale-Goma reste un défi pour l’entreprise malgré des millions de dollars déjà dépensés pour sa construction.

Partager ceci